Accueil / Formation / Manuels / Cytopathologie du col utérin - atlas numérique / Système Bethesda 2001
Cytopathologie du col utérin - atlas numérique

Système Bethesda 2001  Rechercher Système Bethesda 2001

Autre langue: English / Français / Portugues / 中文

Commentaire :
Par rapport à la classification Bethesda 1991, sont introduits :
  • Le type de prélèvement,
  • la notion d'examen automatisé
  • et la réalisation des techniques complémentaires (test HPV).
La catégorie "diagnostic descriptif" devient "interprétation/résultats".
TYPE DE PRELEVEMENT
Préciser :
  • frottis conventionnel (FC) ou
  • préparation en milieu liquide (FML?) ou
  • autre méthode
Commentaire :
La diffusion des techniques de préparation (ou frottis) en milieu liquide (en suspension) justifie que cette information soit présente dans le compte-rendu.
      QUALITE DU PRELEVEMENT
      Satisfaisant
      • (décrire la présence ou l'absence d'éléments de la zone de transformation ou glandulaires endocervicaux et de tout autre indicateur de qualité , tels que la présence de sang ou d'inflammation masquant partiellement les cellules, etc.)
      Non satisfaisant (préciser la raison)
      • Echantillon rejeté, non techniqué (préciser la raison)
      • Echantillon techniqué et interprété, mais insuffisant pour une évaluation des anomalies épithéliales, à cause de (préciser la raison)
      Commentaire :
      Par rapport à la classification Bethesda 1991, la catégorie «Satisfaisant mais limité par…» disparaît. De plus, et par définition, tout prélèvement comportant des cellules anormales (de type ASC-US ou AGC ou plus grave), est considéré comme satisfaisant. Les critères de cellularité ont été précisés. Si plus de 75% des cellules sont masquées par le sang ou l'inflammation, le prélèvement est non satisfaisant.
          CLASSIFICATION GENERALE (optionnel)
          Absence de lésion intraépithéliale ou de malignité
          Autres :
          • voir Interprétation/Résultats (par exemple: présence de cellules endométriales chez une femme de 40 ans ou plus)
          Présence d’anomalies des cellules épithéliales :
          • voir Interprétation/Résultats
          • préciser malpighien ou glandulaire
          Commentaire :
          L’expression «diagnostic général» de 1991, devient «classification générale». Elle est optionnelle pour le compte-rendu.
              INTERPRETATION/RESULTATS
              Absence de lésion intraépithéliale ou de malignité
              • la présence de micro-organismes :
              • la présence d’autres modifications non néoplasiques :
              Autres (liste non limitative)
              • Cellules endométriales chez une femme âgée de 40 ans ou plus
              Anomalies des cellules épithéliales
              • cellules malpigiennes
              • cellules glandulaires
              Autres lésions malignes : (préciser)
                Commentaire :
                La catégorie «modifications cellulaires bénignes» de 1991 qui était individualisée rejoint la catégorie «Absence de lésion intraépithéliale ou de malignité».
                    INTERPRETATION/RESULTATS (2)
                    Absence de lésion intraépithéliale ou de malignité
                    En l'absence de lésion intraépithéliale ou de malignité il convient de le rapporter dans la section "classification générale" ci-dessous et/ou dans la présente section "Interprétation/Résultats".

                    S’il y a lieu, préciser:
                    • la présence de micro-organismes :
                      • Trichomonas vaginalis;
                      • éléments mycéliens, par exemple évoquant le Candida;
                      • anomalies de la flore vaginale évoquant une vaginose bactérienne;
                      • bactéries de type Actinomyces;
                      • modifications cellulaires évoquant un Herpès simplex;
                    • la présence d’autres modifications non néoplasiques :
                      • modifications réactionnelles :
                        • inflammation,
                        • irradiation,
                        • ou présence d’un dispositif intra-utérin;
                      • présence de cellules glandulaires bénignes post hystérectomie;
                      • atrophie.
                    Autres (liste non limitative)
                    • Cellules endométriales chez une femme âgée de 40 ans ou plus (préciser l’absence de lésion intraépithéliale ou de malignité)
                      Commentaire :
                      Les «modifications cellulaires bénignes» de TBS 1991 entrent dans la catégorie «absence de lésion intraépithéliale ou de malignité». En présence de cellules endométriales chez une femme après 40 ans il convient de préciser l’absence de lésions intraépithéliales ou de malignité.
                          INTERPRETATION/RESULTATS (3)
                          Anomalies des cellules malpighiennes
                          • Atypies des cellules malpighiennes (ASC)
                            • De signification indéterminée (ASC-US)
                            • Ne permettant pas d’exclure une lésion malpighienne intraépithéliale de haut grade (ASC-H)
                          • Lésions malpighiennes intraépithéliales de bas grade (LSIL - LMIEBG)
                            • (regroupant les lésions autrefois dénommées : lésions à HPV/condylome, dysplasie légère, CIN1)
                          • Lésions malpighiennes intraépithéliales de haut grade (HSIL - LMIEHG)
                            • (regroupant les lésions autrefois dénommées : dysplasies modérées et sévères, CIN2, CIN3 et CIS)
                            • le cas échéant, présence d’éléments faisant suspecter un processus invasif (sans autre précision)
                          • Le carcinome malpighien
                            Commentaire :
                            La modification la plus importante est dans la catégorie des ASC avec une définition plus précise des critères, la disparition des «ASCUS probablement réactionnels» et l’individualisation des ASC-H. Ne pas oublier que cette catégorie des ASC-H correspond à l’interprétation d’un prélèvement et non d’une seule cellule.
                                INTERPRETATION/RESULTATS (4)
                                Anomalies des cellules glandulaires
                                • Atypies des cellules glandulaires(AGC) :
                                  • endocervicales (sans autre indication (SAI) ou commenter),
                                  • endométriales (SAI ou commenter) ou
                                  • sans autre indication
                                • Atypies des cellules glandulaires en faveur d’une néoplasie :
                                  • endocervicales ou
                                  • sans autre indication
                                • Adénocarcinome endocervical in situ (AIS).
                                • Adénocarcinome
                                  • endocervical
                                  • endométrial
                                  • extra-utérin
                                  • SAI
                                  Commentaire :
                                  L’individualisation de l’adénocarcinome in situ endocervical du fait de critères cytologiques bien définis et la disparition des AGC de signification indéterminée (AGUS) sont les principales modifications.

                                      INTERPRETATION/RESULTATS (5)
                                      Autres lésions malignes : (préciser)
                                        Commentaire :
                                        Outre les formes communes de carcinome malpighien et d’adénocarcinome endocervical il existe des tumeurs primitives du col rares ainsi que des tumeurs secondaires et métastatiques.
                                            TECHNIQUES COMPLEMENTAIRES
                                            Préciser si la recherche des HPV a été réalisée.
                                              Commentaire :
                                              Il convient de préciser la méthode utilisée pour le test HPV (PCR ou capture d’hybrides). Dans la mesure du possible il est préférable d’intégrer ces résultats au compte-rendu.
                                                  EXAMEN AUTOMATISE
                                                  Préciser si l’examen est automatisé, avec quel système et donner les résultats.
                                                    Commentaire :
                                                    Préciser le système utilisé, si l’analyse s’est déroulée correctement et si cette analyse s’est accompagnée d’une relecture des lames.
                                                        NOTES ET RECOMMANDATIONS (optionnel)
                                                        Concises, formulées en terme de suggestions et si possible accompagnées de références.
                                                          Commentaire :
                                                          Ces références proviendront des conférences de consensus et/ou de recommandations émanant des sociétés savantes ou d’organismes officiels (par exemple ANAES en France). Ces notes pourront par exemple: préciser les modalités de répétition du prélèvement si celui-ci n’était pas satisfaisant, individualiser les patientes nécessitant un suivi particulier ainsi que les investigations souhaitées.
                                                              IARC, 150 Cours Albert Thomas, 69372 Lyon CEDEX 08, France - Tel: +33 (0)4 72 73 84 85 - Fax: +33 (0)4 72 73 85 75
                                                              © CIRC 2017 - Tous droits réservés.