ENGLISH      FRANÇAIS



Accueil / Dépistage & vaccination / Cancer de la cavité buccale / Une étude contrôlée randomisée par groupe démontre que le dépistage diminue la mortalité liée au cancer de la bouche : L'édude de dépistage du cancer buccal de Trivandrum (TOCS), Kérala, Inde

  UNE ETUDE CONTROLEE RANDOMISEE PAR GROUPE DEMONTRE QUE LE DEPISTAGE DIMINUE LA MORTALITE LIEE AU CANCER DE LA BOUCHE : L'ETUDE DE DEPISTAGE DU CANCER BUCCAL DE TRIVANDRUM (TOCS), KERALA, INDE

Contexte :
En 2002, dans le monde, on a recencé 274 300 nouveaux cas de cancer de la bouche et 145 500 décès liés à cette maladie, dont deux tiers dans les pays en voie de développement. La consommation de tabac sous toutes ses formes, et la consommation d’alcool représentent des facteurs de risque importants pour le cancer de la bouche. La plupart des cancers oraux invasifs sont précédés par des lésions précancéreuses et des cancers invasifs précoces qui peuvent être identifiés par inspection visuelle de la cavité buccale. Par conséquent, le cancer de la bouche peut relever de la prévention primaire et secondaire. Nous décrivons ici les résultats après 3 séries de dépistage oral à 3 ans d’intervalle, lors d’une étude contrôlée randomisée par groupe dans le Kérala, en Inde.
Localisation de l’étude – district de Trivandrum, Kérala, Inde :

Carte notionnelle montrant Trivandrum, Kérala/Inde

Objectifs :
  • Evaluer l’efficacité de l’inspection visuelle de la cavité buccale en dépistant les stades précoces de cancer de la bouche et en diminuant la mortalité.
  • Evaluer l’efficience du dépistage.

Equipe de dépistage du cancer de la bouche

Méthodologie :
  • 13 groupes répartis aléatoirement dans un groupe intervention (N=7) et dans un groupe témoin (N=6).
  • 96,517 dans le groupe d’intervention et 95,356 dans le groupe témoin.
  • Collecte des informations concernant les facteurs socio-démographiques et les habitudes dans les deux cohortes intervention et témoin.
  • Formation sur les effets néfastes de la consommation de tabac/alcool dans les cohortes intervention et témoin.
  • Entre 1996 et 2004, 3 séries d’inspections visuelles à 3 ans d’intervalle réalisées par le personnel de santé formé, sur des individus admissibles (>=35 ans) du groupe d’intervention par des assistants sanitaires formés.
  • Les cas de dépistage positif sont orientés de façon à avoir la confirmation par un médecin/une biopsie.
  • On conseillait aux patients précancéreux de cesser leurs habitudes, de se soigner ou de se soumettre à une excision chirurgicale.
  • Les cas de cancer de la bouche étaient traités par radiation et/ou chirurgien selon le stade révélé au diagnostic.

Groupe d’intervention et groupe témoin


Algorithme de l étude

Tableau pour l’inspection visuelle de la cavité buccale :
Un fichier au format PDF est disponible sur le lien suivant : Tableau de référence clinique pour l’Inspection visuelle de la cavité buccale afin de dépister des lésions précancéreuses et des cancers invasifs.
Tableau de référence clinique

Critères de positivité des résultats du dépistage :
Présence d’une ou plusieurs lésions :
  • Lésions nodulaires blanches, rouges, traduisant une leucoplasie / érythroplasie.
  • Lésions traduisant la présence d’un lichen plan.
  • Fibrose sous-muqueuse buccale
  • Suspicion d’ulcère / excroissance.
Recherches supplémentaires :
  • Examen clinique réalisé par un dentiste ou par un oncologue clinicien.
  • Examen histologique.

Examen clinique réalisé par un oncologue

Contrôle et évaluation :
  • Participation au dépistage.
  • Positivité du test de dépistage.
  • Observance à l’orientation vers des investigateurs de référence.

Recensement des patients et interviews


Examen buccal


Consultation médicale


Examen buccal, dans une clinique sur le terrain


Examen buccal


Fumeur de bétel / Cancer de la bouche


Pancarte du centre de dépistage de Trivandrum

Résultats intermédiaires :
  • Taux de dépistage des précancers et des cancers.
  • Sensibilité du programme.
  • Valeur prédictive positive du test de dépistage des précancers et des cancers invasifs.
  • Répartition des stades de cancer.
  • Survie / taux de décès.

Principaux investigateurs et coordinateurs

Résultat final :
  • Diminution de la mortalité liée au cancer de la bouche.
Sources des données :
  • Base de données de l’étude.
  • Registre du cancer basé sur la population.
  • Bureaux d’enregistrement des décès.
  • Registre des décès tenus par les églises/mosquées.
  • Suivi actif par des visites à domicile et des interrogatoires téléphoniques.

Equipe de saisie des données et des statistiques

Résultats :

Répartition des habitudes personnelles/sexe/groupe


Histoire du dépistage


Répartition des stades de l'incidence


PYO, cas/décès/incidence/mortalité liés au cancer


Profil de tous les sujets admissibles à l étude


Personnes consommant du tabac ou de l alcool

Conclusions :
  • Taux élevé de participation au dépistage (~90%).
  • Observance moyenne de l’orientation (~62%).
  • Dépistage important des stades précoces de cancer de la bouche (stade I et II) par l’inspection visuelle (41.5% vs. 23.5%).
  • Diminution importante (34%) de la mortalité liée au cancer de la bouche parmi les personnes consommant régulièrement du tabac et de l’alcool.
  • Risques extrêmement faibles chez les personnes ne consommant pas de tabac, ni d’alcool.
  • Possibilité d’empêcher 37 000 décès liés au cancer de la bouche, à l’échelle mondiale.
Remerciements :
Nous adressons nos plus vifs remerciements à l’Association Internationale de Recherche sur le Cancer (AICR) pour son soutien généreux. Nous sommes très reconnaissants aux sujets admissibles pour ce projet et à leurs familles. Nous remercions les services de santé de l’Etat de Kerala pour leur soutien, ainsi que le personnel des bureaux du panchayat, pour leur aide, pour les registres de décès et le registre basé sur la population de Trivandrum.
Paysage de l Etat de Kérala

IARC, 150 Cours Albert Thomas, 69372 Lyon CEDEX 08, France - Tel: +33 (0)4 72 73 84 85 - Fax: +33 (0)4 72 73 85 75
© CIRC 2017 - Tous droits réservés.