ENGLISH      FRANÇAIS



Accueil / A propos de SCR / Descriptif général

  DESCRIPTIF GENERAL

Le dépistage du cancer implique le dépistage des formes précoces de la maladie avant l’apparition des symptômes. Il impose la réalisation d’un test de dépistage précoce à un grand nombre de sujets sains en apparence, pour identifier les personnes ayant de grandes chances de présenter un cancer non reconnu cliniquement ou des lésions précancéreuses. Les personnes dont le test est positif sont par la suite soumises à des tests diagnostiques complémentaires, et celles dont la maladie est confirmée reçoivent le traitement approprié et sont suivies. L’objectif du dépistage est de diminuer l’incidence et/ou la mortalité liées au cancer, en détectant assez tôt les signes précliniques de la maladie, lorsque le traitement est moins pénible et plus efficace que pour des cancers avancés diagnostiqués après l’apparition des symptômes.

Pour que le dépistage soit efficace, précis, facile à réaliser, simple, peu coûteux, culturellement acceptable et sans danger, la maladie dépistée doit être ordinaire et avoir un stade préclinique détectable, pour lequel un traitement efficace doit être disponible ; une grande partie de la population à risque doit participer au dépistage, aux recherches et au traitement ; les infrastructures des services de santé locaux doivent être suffisamment développées pour fournir le diagnostic, le traitement et le suivi. Les programmes de dépistage nécessitent une organisation efficace, afin d’assurer une large couverture (>70%) des populations ciblées, de contrôler et d’évaluer les résultats. Par conséquent, les programmes de dépistage impliquent des ressources humaines et pécuniaires considérables. Le dépistage possède aussi ses propres effets négatifs, dûs aux faux-positifs qui entraînent des niveaux élevés d’anxiété et des recherches inutiles, ou aux faux-négatifs qui réconfortent par erreur, et dans certains cas, a des effets indésirables/complications du traitement.

Il est important d’évaluer l’efficacité d’une méthode de dépistage donnée, afin de réduire la maladie et l’efficience globale, en plus d’évaluer les effets négatifs s’il y en a, avant la mise en place de la méthode parmi de nombreuses populations. La justification d’un programme de dépistage est le diagnostic précoce qui permet une diminution efficiente et mesurable du poids de la maladie. Si l’amélioration des résultats et l’efficience ne sont pas démontrées, le dépistage n’est pas faisable. Le dépistage a été mis en place dans la plupart des pays développés, pour les cancers tels que le cancer du col utérin, du sein et du gros intestin. Les dépistages des cancers du col utérin et de la bouche ont été introduits dans quelques pays en voie de développement, mais ils se sont montrés en grande partie inefficaces dans la réduction de la mortalité.

Objectifs

Projets en cours

Exemples de nos études majeures :
IARC, 150 Cours Albert Thomas, 69372 Lyon CEDEX 08, France - Tel: +33 (0)4 72 73 84 85 - Fax: +33 (0)4 72 73 85 75
© CIRC 2017 - Tous droits réservés.