Accueil / Formation / Manuels / Cytopathologie du col utérin - atlas numérique / Lésion malpighienne intraépithéliale de bas grade (LSIL)
Cytopathologie du col utérin - atlas numérique

Lésion malpighienne intraépithéliale de bas grade (LSIL)  Rechercher Lésion malpighienne intraépithéliale de bas grade (LSIL)

Autre langue: English / Français / Portugues / 中文


Image

Statistiques

Légende

A et B : LSIL.
LSIL : cellules malpighiennes éosinophiles comportant une zone périnucléaire optiquement vide bordée par une densification cytoplasmique et une augmentation modérée de la taille du noyau : koïlocytes typiques. (obj. 20x)
LSIL : cellules malpighiennes basophiles et rarement éosinophiles comportant zone périnucléaire optiquement vide bordée par une densification cytoplasmique et une augmentation parfois importante de la taille du noyau : koïlocytes typiques. (obj. 20x)
LSIL : deux cellules malpighiennes basophiles dont une binucléée, comportant zone périnucléaire optiquement vide bordée par une densification cytoplasmique et une augmentation modérée de la taille du noyau : koïlocytes typiques. (obj. 20x)
LSIL : cellules malpighiennes éosinophiles à cytoplasme dense, d'aspect parakératosique et quelques koïlocytes typiques. (obj. 20x)
LSIL : groupe comprenant un koïlocyte typique et deux cellules parakératosiques. (obj. 20x)
LSIL : koïlocytes typiques, éosinophiles ou basophiles associés à des éléments parakératosiques et à des binucléations. (obj. 20x)
Deux koïlocytes (flèche) dans un champ contenant quelques cellules à noyau volumineux ou binucléées, avec des aspects de parakératose : LSIL. (obj. 10x)
LSIL : koïlocyte à noyau hyperchromatique et volumineux. (obj. 20x)
LSIL : deux koïlocytes éosinophiles (flèches) accompagnés de cellules parakératosiques. (obj. 20x)
LSIL : koïlocyte éosinophile (flèche) accompagné de cellules parakératosiques. (obj. 20x)
Exocol inflammatoire : cellules malpighiennes présentant un halo clair périnucléaire (flèche) et un noyau de taille augmentée : infection à Trichomonas vaginalis (parasites non visibles). Pas de LSIL. (obj. 20x)
Exocol inflammatoire : cellules malpighiennes présentant un halo clair périnucléaire et un noyau de taille augmentée : infection à Trichomonas vaginalis (parasites non visibles). Pas de LSIL. (obj. 20x)
Cellules malpighiennes à noyau volumineux, entouré d'un halo clair non typique, accompagnées de cellules parakératosiques : LSIL. (obj. 20x)
Cellules malpighiennes à noyau volumineux, entouré d'un halo clair non typique, accompagnées de cellules parakératosiques : LSIL. (obj. 20x)
Cellules malpighiennes à noyau volumineux, entouré d'un halo clair non typique, accompagnées de cellules parakératosiques : LSIL. (obj. 20x)
Cellules malpighiennes à noyau volumineux, entouré d'un halo clair non typique, accompagnées de cellules parakératosiques atypiques : LSIL. (obj. 20x)
Koïlocyte typique (flèche), à cytoplasme éosinophile, montrant une zone périnucléaire optiquement vide bordée par densification cytoplasmique associée à une augmentation modérée de la taille du noyau (LSIL). (obj. 10x)
Koïlocyte typique (flèche), à cytoplasme éosinophile, montrant une zone périnucléaire optiquement vide bordée par densification cytoplasmique associée à une augmentation modérée de la taille du noyau (LSIL). (obj. 20x)
Koïlocytes typiques : cellules malpighiennes éosinophiles dont certaines comportent une zone périnucléaire optiquement vide bordée par densification cytoplasmique associée à une augmentation modérée de la taille du noyau (LSIL). (obj. 20x)
Koïlocytes typiques : cellules malpighiennes éosinophiles dont certaines comportent une zone périnucléaire optiquement vide bordée par densification cytoplasmique associée à une augmentation modérée de la taille du noyau (LSIL).
Koïlocytes typiques : cellules malpighiennes éosinophiles dont certaines comportent une zone périnucléaire optiquement vide bordée par densification cytoplasmique associée à une augmentation modérée de la taille du noyau flèche) (LSIL).
Koïlocyte typique à cytoplasme basophile avec une zone périnucléaire optiquement vide bordée par densification cytoplasmique associée à une augmentation nette de la taille du noyau (LSIL). (obj. 20x)
Koïlocyte typique à cytoplasme éosinophile avec une zone périnucléaire optiquement vide bordée par densification cytoplasmique associée à une augmentation nette de la taille du noyau (LSIL). (obj. 20x)
Koïlocyte typique à cytoplasme basophile avec une zone périnucléaire optiquement vide bordée par densification cytoplasmique et un noyau atypique, de taille nettement augmentée et hyperchromatique, noyau en tache d'encre (flèche) (LSIL). (obj. 20x)
Koïlocyte typique, à cytoplasme éosinophile montrant une zone périnucléaire optiquement vide bordée par densification cytoplasmique et une nette augmentation de la taille du noyau et hyperchromatique, noyau en tache d'encre (flèche) (LSIL). (obj. 20x)
Koïlocyte typique à cytoplasme basophile avec un noyau double, accompagné de quelques cellules discrètement atypiques (LSIL). (obj. 20x)
Koïlocyte à cytoplasme basophile à noyau nettement anormal (flèche), accompagné de cellules atypiques, à cytoplasme éosinophile et à noyaux hyperchromatiques et homogènes (ellipse) (LSIL). (obj. 20x)
Cellule atypique (flèche) : ASC-US (éliminer une LSIL). (obj. 20x)
Koïlocyte (flèche) à cytoplasme éosinophile montrant une zone périnucléaire optiquement vide bordée par densification cytoplasmique et un noyau bizarre, volumineux, irrégulier ou double? (LSIL). (obj. 20x)
Koïlocytes basophiles difficiles à repérer (flèches) parmi de nombreuses cellules intermédiaires et superficielles normales (LSIL). (obj. 40x)
Cellule d'aspect koïlocytaire, de type intermédiaire, éosinophile, avec une plus faible densité du cytoplasme périnucléaire et un noyau de taille fortement augmentée, hyperchromatique (LSIL). (obj. 20x)
Koïlocytes basophiles assez facilement repérables parmi de nombreuses cellules intermédiaires et superficielles normales, dans un frottis très peu inflammatoire (LSIL). (obj. 10x)
Koïlocytes basophiles repérables par leur noyau de taille augmentée et par une zone périnucléaire optiquement vide bordée par densification cytoplasmique plus ou moins typique (LSIL). (A : obj. 20x, B : obj. 40x)
Koïlocytes basophiles parmi de nombreuses cellules intermédiaires et superficielles normales (LSIL). (A : obj. 20x, B : obj. 40x)
Koïlocytes basophiles parmi de nombreuses cellules intermédiaires et superficielles normales, dans un frottis très peu inflammatoire (LSIL). (A : obj. 20x, B : obj. 40x)
Koïlocytes basophiles et nombreuses cellules intermédiaires et superficielles normales (LSIL). (obj. 40x)
Pseudokoïlocyte : cellule malpighienne intermédiaire avec un noyau normal et zone claire périnucléaire : artéfact. (obj. 20x)
Pseudokoïlocyte : le noyau est pycnotique et il n'y a pas de zone optiquement vide. Artefact probable. (obj. 40x)
Pseudokoïlocytes (flèches) : cellules malpighiennes intermédiaires et superficielles, basophiles et éosinophiles parfois d'aspect naviculaire. Il n'y a pas de LSIL. (obj. 20x)
Pseudokoïlocytes (pointillés) : cellules intermédiaires et superficielles, basophiles et éosinophiles, normales ou présentant une clarification totale du cytoplasme : artefact probable. (obj. 10x)
Pseudokoïlocytes : cellules intermediaires et superficielles, basophiles et éosinophiles, normales ou présentant une clarification totale du cytoplasme : artefact probable. (obj. 20x)
Pseudokoïlocytes : cellules intermediaires et superficielles, basophiles et éosinophiles, présentant une clarification totale du cytoplasme sans anomalie nucléaire. Artefact. (obj. 20x)
IARC, 150 Cours Albert Thomas, 69372 Lyon CEDEX 08, France - Tel: +33 (0)4 72 73 84 85 - Fax: +33 (0)4 72 73 85 75
© CIRC 2017 - Tous droits réservés.