ENGLISH      FRANÇAIS



Accueil / Matériel de dépistage en ligne / Cytopathologie du col utérin - atlas numérique / Métaplasie malpighienne mature

Autre langue: English / Français / Portugues / 中文

  Métaplasie malpighienne mature  Rechercher Métaplasie malpighienne mature   Retourner à la liste

ImageStatistiquesLégende
Cellules malpighiennes de type intermédiaire, d'origine métaplasique. Ces cellules sont généralement arrondies. (obj. 10x)
Frottis de la zone de jonction avec des cellules malpighiennes, parfois métaplasiques. (obj. 20x)
Frottis de la zone de jonction avec des cellules malpighiennes, parfois métaplasiques, chez une patiente présentant une ectopie floride. (obj. 20x)
Frottis de la zone de jonction avec des cellules malpighiennes, parfois métaplasiques. (obj. 20x)
Zone de jonction : présence de cellules de métaplasie malpighienne, isolées ou attachées les unes aux autres, avec leurs prolongements cytoplasmiques typiques. (obj. 10x)
Cellules de métaplasie malpighienne, isolées ou attachées les unes aux autres, avec leurs prolongements cytoplasmiques typiques (flèches violettes). Présence de glycogène dans le cytoplasme de certaines cellules donnant la teinte jaunâtre (flèches noires). (obj. 20x)
Frottis de la zone de jonction avec quelques cellules malpighiennes métaplasiques (flèches) et des noyaux nus de cellules endocervicales dans le mucus. (obj. 20x)
Frottis exocervical : placard de cellules de métaplasie malpighienne, au milieu de cellules malpighiennes exocervicales basophiles et éosinophiles. (obj. 10x)
Frottis exocervical/jonctionnel : présence de cellules de métaplasie malpighienne vaguement disposées en placard, au milieu de cellules malpighiennes exocervicales basophiles et éosinophiles. Artefact de montage (flèche). (obj. 20x)
Frottis de la zone de jonction comportant des placards de cellules de métaplasie malpighienne et de cellules glandulaires endocervicales (ellipse). Fond inflammatoire. (obj. 10x)
Frottis de la zone de jonction comportant un placard de cellules de métaplasie malpighienne et un groupe de cellules glandulaires endocervicales, dans un fond inflammatoire. (obj. 20x)
Frottis exocervical et jonctionnel : cellules de métaplasie malpighienne isolées ou attachées les unes aux autres en placards et cellules malpighiennes basophiles. (obj. 10x)
Frottis exocervical et jonctionnel : cellules de métaplasie malpighienne, isolées ou attachées les unes aux autres en placards, avec leurs prolongements cytoplasmiques typiques. Rares cellules malpighiennes basophiles. (obj. 20x)
Frottis de la zone de jonction comportant des cellules de métaplasie malpighienne typiques formant un placard cohésif, entourées de quelques cellules malpighiennes habituelles et de polynucléaires. (obj. 10x)
Zone de jonction : placard de cellules de métaplasie malpighienne. Cellules malpighiennes basophiles normales. (obj. 20x)
Nombreuses cellules de métaplasie malpighienne, isolées ou groupées. Contexte inflammatoire. (obj. 10x)
Zone de jonction : placards de cellules de métaplasie malpighienne. Fond inflammatoire. (obj. 10x)
Zone de jonction : cellules de métaplasie malpighienne. Rares cellules malpighiennes habituelles et quelques cellules cylindriques de type endocervical. (obj. 20x)
Zone de jonction : présence de cellules de métaplasie malpighienne, isolées ou ou en petits placards, avec des prolongements cytoplasmiques. Rares cellules malpighiennes basophiles. (obj. 20x)
Frottis exocervical et jonctionnel contenant des cellules de métaplasie malpighienne bien différenciées. L'accumulation cytoplasmique de glycogène donne la teinte jaunâtre et l'aspect pseudo naviculaire ou pseudo koilocytaire aux cellules (flèches). (obj. 20x)
Frottis exocervical et jonctionnel contenant des cellules de métaplasie malpighienne bien différenciées. L'accumulation cytoplasmique de glycogène donne la teinte jaunâtre et l'aspect pseudo naviculaire (flèches noires) ou pseudo koilocytaire aux cellules (flèche violette). (obj. 20x)
Zone de jonction : cellules de métaplasie malpighienne, isolées ou attachées les unes aux autres, avec prolongements cytoplasmiques, accompagnées de cellules malpighiennes habituelles et d'un placard de cellules cylindriques. (obj. 10x)
Zone de jonction : placard de cellules de métaplasie malpighienne et cellules malpighiennes basophiles, plus rarement éosinophiles. Inflammation. (obj. 20x)
Cellules métaplasiques dont une présente une incisure nucléaire dans le sens longitudinal. (obj. 40x)
Zone de jonction : placard de cellules de métaplasie malpighienne. Inclusion cytoplasmique, sans signification particulière dans le champ B. (obj. 40x)
Frottis de la zone de jonction avec des cellules malpighiennes, parfois métaplasiques avec images d'inclusions cytoplamsiques (flèches), dans un contexte inflammatoire. (obj. 40x)
Frottis de la zone de jonction avec des cellules malpighiennes, parfois métaplasiques avec prolongements cytoplasmiques, dans un contexte inflammatoire. (obj. 40x)
Cytologie en milieu liquide : groupe de cellules malpighiennes métaplasiques avec clarifications périnucléaires. Pseudokoïlocytes. (obj. 20x, 2 champs différents A et B)
Cytologie en milieu liquide : groupe de cellules malpighiennes métaplasiques dégénératives à cytoplasme spumeux. (obj. 40x)
IARC, 150 Cours Albert Thomas, 69372 Lyon CEDEX 08, France - Tel: +33 (0)4 72 73 84 85 - Fax: +33 (0)4 72 73 85 75
© CIRC 2014 - Tous droits réservés.